Communiqué : Des militants convainquent la ministre fédérale de la Santé de se pencher sur l’accès à deux vitesses à l’avortement

Posted on octobre, 27 2017 by Action Canada

 

Pour diffusion immédiate

OTTAWA – La ministre fédérale de la Santé, Mme Petitpas Taylor, reconnaît que le Canada a la responsabilité d’assurer des soins universels d’avortement pour tous les individus au pays. Elle s’entretiendra avec de hauts dirigeants de son ministère et avec ses partenaires des provinces et des territoires afin de répondre à la couverture à deux vitesses des coûts du médicament abortif Mifegymiso à l’échelle du pays. Ses commentaires succèdent à un événement médiatique conjoint tenu la semaine dernière à l’occasion du Sommet des ministres de la Santé, auquel ont participé des représentantes et représentants d’Action Canada pour la santé et les droits sexuels, de l’Association des pharmaciens du Canada, de l’Association des infirmières et infirmiers du Canada et de la Coalition canadienne de la santé. Ces militants et praticiens s’étaient mobilisés afin de demander que le gouvernement fédéral et tous les gouvernements provinciaux et territoriaux s’engagent immédiatement à la couverture universelle des coûts de Mifegymiso.

À l’heure actuelle, certaines provinces couvrent entièrement le coût de l’avortement médical, alors que d’autres continuent d’ignorer l’enjeu ou de refuser toute couverture; cela crée un accès à deux vitesses à un service de santé médicalement nécessaire. « Il s’agit d’une violation de la Loi canadienne sur la santé, du droit individuel à la santé, et du droit international qui protège les droits génésiques », signale Sandeep Prasad, directeur général d’Action Canada. « L’événement organisé lors du Sommet des ministres de la Santé est historique. Les infirmières et infirmiers, les pharmaciens et les militants du Canada pour la santé et les droits y ont fait front commun afin de réclamer l’accès à l’avortement », ajoute-t-il.

« L’APhC est très favorable à l’expansion de la couverture du coût de Mifegymiso pour tous les individus au Canada », affirme Christine Hrudka, vice-présidente de l’Association des pharmaciens du Canada. « Nous exhortons également Santé Canada à abolir l’obstacle additionnel que pose la distribution par les médecins et à permettre la distribution directe aux patients par les pharmaciens à travers le pays. »

Adrienne Silnicki, codirectrice nationale de la Coalition canadienne de la santé, ajoute : « Le gouvernement fédéral se doit de respecter et d’appliquer la Loi canadienne sur la santé afin d’assurer l’accès équitable aux soins de santé pour tous les individus au Canada, quel que soit le lieu où ils vivent ou leur capacité de payer. »

Le gouvernement fédéral a la responsabilité de s’assurer que les soins de santé essentiels sont universels, accessibles et gratuits dans toutes les provinces et tous les territoires. Action Canada continuera de soutenir et d’encourager la ministre Petitpas Taylor dans la réalisation des engagements qu’elle a exprimés.

– 30 –

Contact pour les médias :

Darrah Teitel
Action Canada pour la santé et les droits sexuels
613-241-4474 (poste 5)

[email protected]

NOTES AUX CHEFS DE PUPITRE :

  • M. Prasad est à la disposition des journalistes pour des entrevues.
  • Des informations plus détaillées sur la pilule abortive et sur la campagne d’Action Canada sont accessibles à www.mifegymiso.com

____________________________________________________________________________

ACTION CANADA POUR LA SANTÉ ET LES DROITS SEXUELS est un organisme de bienfaisance prochoix et progressiste voué à la promotion et à la défense de la santé sexuelle et génésique au Canada et dans le monde.

Follow Action Canada