Déclaration sur la couverture du coût de Mifegymiso : Le véritable choix exige un réel accès

Posted on avril, 6 2017 by Action Canada

Action Canada pour la santé et les droits sexuels félicite le Gouvernement du Nouveau-Brunswick, qui a annoncé que la pilule abortive sera offerte gratuitement à toutes les personnes couvertes par son régime provincial de soins de santé. C’est un énorme progrès vers l’accès à un ensemble complet de services de santé génésique.

Action Canada exhorte tous les gouvernements provinciaux et territoriaux du pays à faire en sorte que le coût de l’avortement médicamenteux soit couvert par leurs régimes publics de soins de santé, à l’instar de l’avortement chirurgical, en emboîtant le pas au Nouveau-Brunswick dans l’universalisation des programmes provinciaux de remboursement du coût de Mifegymiso, un médicament considéré comme essentiel par l’Organisation mondiale de la Santé.

Cliquez ici pour passer à l’action

L’avortement est décriminalisé depuis 28 ans au Canada, mais de nombreuses personnes rencontrent encore d’importants obstacles dans l’accès à ce service. Mifegymiso a le potentiel d’améliorer considérablement l’accès à l’avortement à travers le pays ; mais son prix d’entre 300 et 450 $ le rend inaccessible pour plusieurs. Le Nouveau-Brunswick lance un message clair à tout le pays : la couverture universelle de l’avortement médicamenteux est nécessaire et possible.

L’homologation de Mifegymiso était une étape cruciale vers l’accès aux meilleurs soins de santé reproductive possible, mais le remboursement de son coût est la seule façon d’éviter un accès à deux vitesses à cet étalon-or mondial de l’avortement médicamenteux. Nous félicitons les militant(e)s et organismes communautaires en justice reproductive qui ont lutté pendant des décennies pour les droits reproductives et l’accès aux services, au Nouveau-Brunswick, et nous sommes heureux de travailler en solidarité avec eux.

Le Nouveau-Brunswick accusait jusqu’ici un retard dans l’accès à l’avortement ; il demeure la seule province canadienne à refuser de financer l’avortement chirurgical en clinique. Il reste encore beaucoup à faire pour répondre à ces disparités, mais nous sommes ravis que le Nouveau-Brunswick offre un exemple solide aux autres provinces. La couverture du coût de Mifegymiso est requise immédiatement dans l’ensemble du pays afin de prévenir l’accès à deux vitesses à l’avortement.

Parallèlement à notre appel aux provinces concernant la couverture des coûts de Mifegymiso et son expansion à toutes les personnes ayant besoin d’un avortement médicamenteux, Action Canada demande également un régime national d’assurance médicaments pour garantir l’accès à une gamme complète de médicaments, de dispositifs et de soutiens appropriés afin de contribuer à la pleine réalisation des droits sexuels et reproductives des individus.

La couverture universelle des coûts est nécessaire et possible. Le véritable choix exige un réel accès. Le temps est venu pour le reste du Canada de suivre l’exemple du Nouveau-Brunswick en couvrant les coûts de l’avortement médical.

Cliquez ici pour passer à l’action