Les Nations Unies examinent les droits de la personne au Canada

Posted on mai, 17 2018 by Action Canada

La semaine dernière a eu lieu aux Nations Unies le troisième volet de l’Examen périodique universel (EPU) du Canada.

Qu’est-ce que l’EPU? Il s’agit d’un processus relatif aux droits de la personne consistant en l’examen des lois, politiques et pratiques d’un pays par d’autres États membres des Nations Unies. C’était le tour du Canada. L’EPU est un outil important qui permet de demander des comptes aux gouvernements mondiaux concernant les violations des droits sexuels et génésiques et ainsi revendiquer pour des changements.

Les droits sexuels et génésiques (SDSG) sont des droits de la personne. Action Canada pour la santé et les droits sexuels a travaillé sans relâche en vue de l’examen concernant le Canada afin de s’assurer que les violations concernant les droits sexuels et génésiques soient évoquées. Nous avons préparé un rapport sur les droits de la personne au Canada portant l’accès inégal à l’avortement, l’absence d’éducation sexuelle complète et la criminalisation du travail du sexe. Pendant des semaines, nous avons visité diverses ambassades pour faire en sorte que des États membres de l’ONU soulèvent nos préoccupations lors de l’EPU du Canada.

Grâce à nos efforts, le Canada a reçu pour la première fois des recommandations relatives à la santé et les droits sexuels et génésiques!  

Voici ce que les pays demandent du Canada : 

  • Assurer l’accès égal à l’avortement
  • Assurer l’accès égal à une éducation sexuelle complète
  • Des programmes pour faire avancer l’égalité des genres et prévenir la violence basée sur le genre
  • Des mesures pour contrer la discrimination systémique à l’endroit des personnes LGBTQ2SI
  • Des mesures d’enquête et de poursuite contre les auteurs de stérilisation forcée
  • Assurer l’accès universel aux soins de santé

Le Canada a jusqu’en septembre pour décider quelles recommandations il accepte ou rejette. La semaine dernière, les parlementaires, incluant le premier ministre, Justin Trudeau, se sont levés au parlement pour déclarer que l’avortement est un droit.

Maintenant notre travail commence afin de s’assurer que notre gouvernement tienne parole arrive septembre. Nous travaillerons avec des responsables gouvernementaux à travers le pays afin d’améliorer l’accès non seulement à l’avortement, mais également à une éducation sexuelle et des services de santé sexuelle dans toutes les provinces et tous les territoires.

Follow Action Canada