La syphilis

La syphilis est une infection bactérienne qui se transmet pendant ses phases contagieuses, par contact avec une plaie ouverte (appelée « chancre ») près de la région génitale ou de la bouche, ou après la disparition des plaies, avec des éruptions cutanées qui s’accompagnent de symptômes semblables à ceux d’une grippe. Il arrive que les chancres passent inaperçus parce que non douloureux. La syphilis peut être traitée et guérie au moyen d’une série d’injections données dans une clinique; cependant, si une syphilis n’est pas traitée, elle peut causer de graves complications.  

Symptômes*
 

*Il est possible de n’avoir aucun symptôme ou de ne pas les remarquer

Si elle n’est pas traitée, la syphilis progresse selon quatre stades : primaire, secondaire, période de latence, puis tertiaire. Chacun des stades comporte des symptômes différents.

Syphilis primaire (de trois jours jusqu’à trois mois après l’exposition)

La syphilis débute habituellement par une petite plaie généralement sans douleur, au point où l’infection a eu lieu. Ce peut être sur l’anus, sur les organes génitaux, dans la gorge ou le col de l’utérus (qui n’est visible que lors d’un examen gynécologique). Cette plaie disparaît souvent d’elle-même, mais cela ne signifie pas que l’infection à syphilis est partie.

Syphilis secondaire (de six semaines à six mois après l’exposition)

La syphilis secondaire se manifeste par des symptômes qui incluent la fatigue générale, le sentiment de malaise physique, l’enflure de glandes, la fièvre, la perte de cheveux, des symptômes semblables à ceux d’une grippe, des éruptions cutanées, des maux de tête, des infections aux yeux, des douleurs musculaires et articulatoires ainsi que des verrues génitales.

Les éruptions cutanées peuvent avoir l’apparence de taches rugueuses, rouges ou brun rougeâtre, sur les paumes des mains et/ou la plante des pieds. Parfois, elles apparaissent sur d’autres parties du corps. Ces éruptions ne causent pas de démangeaisons; elles peuvent persister entre deux et six semaines.

Ces symptômes peuvent apparaître et disparaître d’eux-mêmes, mais cela ne signifie pas que l’infection à syphilis est partie. Habituellement, ces symptômes durent jusqu’à 12 semaines, mais ils peuvent persister plus longtemps, jusqu’à ce que la syphilis entre dans la phase suivante (la latence).

La plupart du temps, les gens ne se rendent même pas compte qu’ils ou elles ont une syphilis. C’est pourquoi c’est une infection courante (et pourquoi il est important de se faire dépister périodiquement).

Syphilis latente (la durée de cette phase peut varier entre quelques mois et plusieurs années)

Pendant la phase de latence, la syphilis continue d’infecter le corps et de se multiplier, mais souvent sans causer de symptômes. Des lésions ou éruptions des deux stades précédents peuvent réapparaître.

Syphilis tertiaire (entre deux et 30 ans ou plus)

Si elle n’est pas traitée lors des trois premiers stades, la syphilis tertiaire peut causer des complications de santé majeures et à long terme – au cœur, au cerveau, aux os et aux vaisseaux sanguins. Dans de rares cas, les complications causées par une syphilis tertiaire peuvent causer le décès.

Transmission et prévention

La syphilis est une infection bactérienne qui peut se transmettre par le sexe sans protection, qu’il soit oral, vaginal ou anal, avec une personne qui a cette infection – en particulier lorsqu’il y a contact direct avec un chancre syphilitique (et ces chancres ne sont pas toujours visibles). Elle peut également se transmettre par la masturbation mutuelle et le partage de jouets sexuels; et d’une personne enceinte à son bébé lors de l’accouchement (c’est pourquoi les soins prénatals incluent le dépistage des ITS). Il est par ailleurs possible, quoique rare, que la syphilis se transmette par le partage d’aiguilles et de seringues pour la consommation de drogues par injection, par certaines interventions médicales (transfusion de sang, greffe d’organe) et par l’allaitement au sein.

Le nombre de cas de syphilis a connu une hausse considérable, au cours de la récente décennie : elle est à présent au troisième rang des ITS à déclaration obligatoire les plus répandues au Canada, après la chlamydia et la gonorrhée, en particulier chez les jeunes hommes et chez les hommes qui ont des rapports sexuels avec des hommes. Le dépistage périodique est une chose importante pour se maintenir en santé.

Traitement

La syphilis se traite au moyen d’antibiotiques, généralement de la pénicilline en injection. La dose dépend du stade de l’infection ainsi que de sa sévérité.

Dépistage

Prélèvement par écouvillon sur la zone infectée, ou test sanguin.

Mis à jour le 2019-04-09
Campagne associée
Sujets