Être un-e adolescent-e en bonne santé sexuelle, qu’est-ce que ça signifie?

People representing diverse backgroundes gathered together surrounded by flowers

Pour être un-e adolescent-e en bonne santé sexuelle, il faut apprendre à développer son esprit critique et sa littératie médiatique. L’éducation sexuelle des jeunes (lorsqu’elle est offerte) concerne souvent ce que les adultes ne veulent pas que les jeunes fassent. Une sexualité saine, ce n’est pas seulement éviter des résultats de santé négatifs. Être une jeune personne en bonne santé sexuelle, c’est :

  • Accepter et célébrer nos corps, notre identité de genre, notre expression de genre et notre orientation sexuelle et celles des autres.
  • Développer des habiletés de communication efficace avec notre famille, nos pair-es et nos partenaires (occasionnel-les, sérieux(-ses), sexuel-les ou romantiques).
  • Avoir l’information nécessaire au sujet de nos corps et de notre santé pour prendre des décisions de santé importantes. Ça inclut des informations sur la puberté et à quoi s’attendre.
  • Comprendre les risques, les responsabilités, les résultats et les impacts des choix sexuels, et les bienfaits possibles de la sexualité (comme la joie, la connexion, le plaisir et l’intimité).
  • Posséder des outils (comme des connaissances et des habiletés de communication, des condoms ou des digues dentaires) pour réduire les risques pour nous et pour les autres.
  • Développer une solide compréhension du privilège et de l’oppression afin de situer nos expériences et celles des autres, de bâtir notre solidarité, notre résilience et notre sentiment de communauté, et de participer au changement positif.
  • Savoir comment accéder au système de soins de santé et à d’autres ressources pour obtenir de l’information et des services.
  • Apprendre à poser ses limites sexuelles et à respecter celles des autres; et comprendre le consentement.
  • Établir et maintenir des relations significatives et saines, que ce soit des amitiés ou des partenariats sexuels ou romantiques.

Même si les adultes peuvent avoir de bonnes intentions en voulant protéger les jeunes contre des résultats de santé négatifs, la violence sexuelle ou des relations difficiles, ces efforts ont parfois des conséquences imprévues. Mais les adultes peuvent travailler avec les jeunes à favoriser des circonstances plus sécuritaires, tout en les respectant en tant qu’expert-es de leur propre vie. Si vous êtes un-e adulte et que vous lisez ceci, consultez les conseils ci-dessous. (Si tu es un-e jeune et que tu as un-e adulte digne de confiance dans ta vie, tu peux partager ces conseils avec cette personne!)

Les adultes allié-es

Pour apporter notre soutien en tant qu’adultes allié-es et dignes de confiance, nous devons avoir une attitude positive et respectueuse à l’égard du développement et de la santé sexuelle des jeunes.

Pour devenir des ressources dignes de confiance, dans l’apprentissage de la santé sexuelle chez les jeunes personnes qui font partie de nos vies, il est essentiel d’avoir des conversations ouvertes et honnêtes avec elles sur ce qui leur tient à cœur et ce qu’elles vivent. Pour défendre les intérêts des jeunes, nous devons nous assurer que leurs droits fondamentaux sont respectés et que l’information et les services liés à la santé sexuelle répondent à leurs besoins.

Voici les meilleurs moyens d’être un-e allié-e de la santé sexuelle et du bien-être des jeunes :

  • Reconnaître que l’adolescence est une période de développement et d’expérimentation sur le plan sexuel. Cela ne veut pas dire que tou-te-s les adolescent-es sont sexuellement actif(-ve)s, mais qu’ils et elles sont des êtres sexuels curieux, qui ont soif d’apprendre.
  • Reconnaître que le choix d’être actif(-ve) sexuellement ou de ne pas l’être est un aspect normal et sain de l’adolescence.
  • Soutenir, défendre et promouvoir le droit des jeunes de développer des relations sexuelles saines, respectueuses et consensuelles, et promouvoir leur droit à l’information (y compris l’information sur la santé sexuelle, leur droit à la santé et leur droit de ne pas subir de violence et de discrimination).
  • Parler de manière positive et inclusive de la sexualité et du genre. Nous ne sommes pas tou-te-s cisgenres et hétérosexuel-les et nous ne cadrons pas tou-te-s dans les catégories étroites des normes de genre et de l’expression de genre.
  • Renseigner les jeunes sur le contexte de leurs expériences afin d’encourager la résilience et le sentiment de communauté face à des défis comme l’homophobie, la grossophobie, l’humiliation liée à la promiscuité sexuelle, la violence sexuelle, la misogynie, la transphobie et le racisme.
  • Remettre en question vos préjugés et vos stéréotypes à propos des adolescent-es.
  • Créer des foyers et des milieux d’apprentissage inclusifs et sûrs pour toutes les jeunes personnes.

Hub feedback (webform)

Do you see an error or change? Information about sexual and reproductive health is always evolving, so if you have new information to share, or notice a change, please let us know here or by email to [email protected].