La santé sexuelle et la parentalité positive à l'égard du sexe

Hands holding a heart

Il est rare que nous abordions le sujet de la santé sexuelle dans la perspective des bébés et des enfants, mais nous devrions le faire. En tant que parents ou soignant-es, nous voulons que nos enfants grandissent heureux et en santé – ce qui inclut leur santé et leur bien-être d’ordre sexuel. La parentalité positive à l’égard du sexe peut nous aider à considérer la santé sexuelle de nos enfants comme une priorité, un aspect clé de leur santé, et à leur enseigner les notions du genre et de la sexualité.  

La parentalité positive à l’égard du sexe, qu’est-ce que ça signifie?

Le côté « sexe », dans la « parentalité positive à l’égard du sexe », pourrait préoccuper certaines personnes. Être des parents positifs à l’égard de la sexualité, qu’est-ce que ça signifie? S’agit-il d’encourager nos enfants ou nos adolescent-es à avoir des relations sexuelles? Ou de les exposer à du contenu ou à des sujets inappropriés? N’ayez crainte, ce n’est rien de tout cela! 

La parentalité positive à l’égard du sexe consiste à enseigner aux enfants – d’une manière appropriée à l’âge et au stade de développement – que la sexualité est un aspect naturel, normal et sain de l’enfance, de l’adolescence et de l’âge adulte. Ceci inclut de se renseigner pour être en mesure d’amorcer d’importantes conversations, dans notre foyer, sur des sujets comme le consentement, la sécurité physique, les normes de genre, l’identité de genre, l’intimité et les relations saines. C’est répondre aux questions lorsqu’elles se présentent (ou les aborder lorsqu’elles sont évitées) et devenir des personnes éducatrices et des ressources dignes de confiance pour nos enfants. C’est leur permettre de développer leurs habiletés d’établissement de limites et de communication ainsi qu’une image corporelle positive. 

Nous sommes tous et toutes des êtres sexuels dès la naissance. Nous savons que la santé et le bien-être sexuels sont essentiels à une vie épanouie. Être des parents positifs à l’égard de la sexualité, c’est savoir que nos enfants deviendront des adultes autonomes avec leurs propres identités de genre, expressions de genre et sexualités. C’est vouloir les préparer et les aider à demeurer en santé tout en découvrant qui ils sont. Fournir un tel soutien à nos enfants est un processus qui dure toute la vie. Les conversations commencent dès un jeune âge et se poursuivent au fil des années sous forme d’explications adaptées à l’âge et d’occasions de renforcement des habiletés. 

Qu’est-ce que l’approche négative à la sexualité? Qu’est-ce que l’approche positive à la sexualité Pour intégrer l’approche positive à la sexualité dans notre parentalité, il est important de bien comprendre ce dont il s’agit. L’approche positive à la sexualité a été créée en réponse à une perception négative de la sexualité. Par conséquent, voyons d’abord ce en quoi consiste l’approche négative à la sexualité.  

L’approche négative à la sexualité est la perspective selon laquelle le sexe est mauvais, honteux, dégoûtant ou péché – une idée qui est entretenue depuis plusieurs siècles. Même si la procréation et les relations sexuelles dans le cadre du mariage sont généralement acceptées, l’idée selon laquelle le plaisir, le corps et le sexe sont (au mieux) un « mal nécessaire » pour avoir des enfants est profondément ancrée dans l’histoire.  

Quel est le lien entre l’approche positive à la sexualité et l’éducation des enfants?  

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) définit la santé sexuelle comme un état de bien-être physique, mental et social en relation avec la sexualité. Pour que cela soit possible, il nous faut une approche positive et respectueuse à l’égard de la sexualité et des relations sexuelles ainsi que la liberté d’avoir des expériences sexuelles agréables, sécuritaires et exemptes de coercition, de discrimination et de violence.  

En parlant à nos enfants (d’une manière adaptée à l’âge) de la sexualité et de tout ce qui s’y rattache, nous établissons des bases importantes et propices à un tel bien-être, et nous encourageons une approche positive et respectueuse à l’égard de la sexualité qui leur permettra d’avoir une vie saine et de s’épanouir.  

Ceci signifie de délaisser l’idée typique de la « conversation » gênante que l’on a une seule fois, afin de normaliser les discussions sur le genre et la sexualité dans nos foyers et de devenir des sources d’information et de soutien dignes de confiance dans ce processus. 

Faire le point sur nos propres valeurs

Un vaste éventail de valeurs, de présupposés et de croyances influencent nos perspectives et notre fonctionnement. Nos présupposés sur le genre, la sexualité, les relations, les corps et la vie familiale peuvent avoir un impact direct sur notre approche parentale et nos interactions. Certains de ces présupposés ont des conséquences positives, alors que d’autres peuvent être plus négatifs et néfastes – que ceci soit voulu ou non, et que nous en soyons conscient-es ou non.  

Il peut être utile de réfléchir à ce que nous avons appris à considérer comme étant « sensé » ou « normal » (par exemple, l’idée qu’une famille se compose d’une maman, d’un papa et de leurs enfants biologiques, ou qu’un garçon puisse être en amour uniquement avec une fille). Ceci peut aider à remettre en question les catégories dans lesquelles nous tentons de classer les gens, y compris nos propres enfants.   

La première étape (et la plus cruciale) consiste à évaluer nos valeurs et à remettre en question nos présupposés pour ouvrir la voie à des discussions sur la sexualité et le genre qui permettent aux enfants de voir la diversité des expériences possibles et de développer leur être authentique. Une réflexion sur nos valeurs peut nous aider à comprendre pourquoi nous sommes mal à l’aise face à certains aspects de la conversation et pourquoi nous ressentons certaines choses, par exemple en voyant un garçon vêtu d’une robe ou une personne dont la présentation de genre n’est pas évidente pour nous.  

Cultivez votre curiosité! Conseils et questions de réflexion 

  • Faites preuve de curiosité dans les moments où vous êtes mal à l’aise, sur la défensive ou réticent-es face à certaines personnes ou expériences qui remettent en question votre compréhension actuelle. Cultivez la conscience de soi en reconnaissant les moments où ces sentiments émergent et en comprenant les pensées et les comportements qui en découlent. 
  • Avec quelles valeurs et quelles croyances avez-vous grandi au sujet du sexe, de la sexualité et du genre? D’où viennent-elles, et comment ont-elles évolué avec le temps? Comment ces valeurs peuvent-elles varier d’un individu à l’autre, selon son identité ou son contexte de vie?  
  • Comment vos propres expériences liées au genre, au sexe et à la sexualité ont-elles influencé vos perspectives à cet égard? Quelles expériences importantes ont eu un impact marquant sur vos croyances et vos valeurs?  
  • Quelle était votre culture familiale? Votre famille parlait-elle ouvertement des émotions? Des corps? De la sexualité? Comment voyait-on la vie privée? De quels sujets était-il facile ou difficile de parler?  
  • Avez-vous déjà jugé une personne pour ses comportements ou ses choix sexuels? Pour la présentation de son genre? Vous êtes-vous déjà demandé d’où venaient ces sentiments?
  • Essayez-vous généralement de réfléchir aux différents points de vue possibles lorsque vous discutez d’un sujet important comme la reproduction ou la famille? Par exemple, si vous parlez des façons de faire un bébé, comment vos ami-es qui ont eu besoin d’aide à la fertilité pourraient-ils/elles se sentir? Comment le camarade de classe de votre enfant qui a deux mamans ou deux papas se sentirait-il? La personne trans, à votre travail, qui est enceinte? Ou votre jeune fils gai, qui espère vraiment fonder un jour une famille?  
  • Examinez votre langage et réfléchissez à l’impact que les mots ou les expressions que vous utilisez peuvent avoir, en faisant en sorte que des personnes se sentent incluses ou exclues, soutenues ou humiliées, vues ou jugées. 

La curiosité et la réflexion sur ces questions peuvent nous aider à identifier nos présupposés sous-jacents et à les examiner de manière critique. Elles peuvent nous préparer à affronter les moments inconfortables qui surviendront en ouvrant la porte aux questions liées au sexe, dans notre famille. Mais surtout, elles permettent une éducation qui n’étiquette pas nos enfants et qui ne transmet pas de valeurs négatives à l’égard de la sexualité. 

Quels sont nos droits? Et ceux de nos enfants?

L’éducation, la santé et le bien-être des enfants s’accompagnent souvent de questions liées à l’autorité et aux droits des parents. Il est important de connaître nos droits et de comprendre en quoi ils se rattachent à ceux des autres, y compris ceux de nos enfants.  

L’autorité parentale, en droit familial, désigne les droits et responsabilités des parents à l’égard de leurs enfants, dès la naissance et jusqu’à l’âge de 18 ans. En vertu de cette autorité, les parents prennent des décisions qui influencent le bien-être de leurs enfants. Ceci signifie que les parents ont des droits dans les décisions qui concernent l’éducation, les soins de santé et la religion d’un enfant, entre autres aspects importants.  

Les droits parentaux peuvent être limités lorsque cela est justifié. Ils peuvent être soupesés par rapport à d’autres considérations comme les droits humains et l’intérêt supérieur des enfants et des jeunes concernés. Les droits parentaux ne peuvent pas et ne devraient pas être mis en opposition avec la santé et les droits des jeunes, comme s’il s’agissait d’un jeu à somme nulle. Tout compte fait, les droits parentaux sont importants et doivent être soutenus, mais ils ne doivent pas l’emporter sur les droits humains des jeunes – y compris (sans s’y limiter) leurs droits à la santé, à l’information et à la non-discrimination.  

Nous devons considérer nos enfants comme détenant eux aussi des droits. Qu’entend-on par cela? Nos enfants ont le droit à la santé. Ce droit est depuis longtemps considéré comme étant « inclusif » – c’est-à-dire qu’il protège non seulement contre des atteintes ou violations évidentes (comme le fait d’être privés d’accès aux soins de santé), mais qu’il englobe également une vaste gamme de droits et de libertés qui sont essentiels à des résultats de santé adéquats, comme la non-discrimination, la protection contre les pratiques traditionnelles néfastes et l’accès à l’éducation et à l’information en matière de santé. Le droit à la santé va au-delà de l’absence de violations de droits humains; pour qu’une jeune personne puisse l’exercer, il est primordial que toutes les conditions soient réunies, notamment l’accès à l’éducation et à l’information. 

Nos enfants comptent sur nous pour voir au respect de leurs droits. Pour ce faire, nous pouvons nous assurer qu’ils reçoivent l’information dont ils ont besoin, au fil du temps, afin de prendre des décisions importantes qui leur permettront de demeurer en santé et de s’épanouir.  

Ressources

Abigail Curlew, Ten Ways Parents Can Be Supportive of Their Transgender Child in a Transphobic World: https://medium.com/@abigail.curlew/ten-ways-parents-can-be-supportive-o… TGHoxcyWd4nIMthz6vL6Zb2k

Action Canada for Sexual Health and Rights, Beyond the Basics: A resource for educators on sexuality and sexual health: https://www.actioncanadashr.org/beyondthebasics/

AMAZE – Age Appropriate Info on Puberty for Tweens and Their Parent: https://amaze.org/

SHORE Centre –The Answer Box https://www.shorecentre.ca/teachers/

The Centre for Sexuality: https://www.centreforsexuality.ca/

Options for Sexual Health: Sexual and reproductive health and care and education: https://www.optionsforsexualhealth.org/

Airial Clark, The Sex positive Parent: http://thesexpositiveparent.com/

Visible Child: https://visiblechild.wordpress.com/

EGALE Canada Human Rights Trust: https://egale.ca/

Cory Silverberg: https://www.corysilverberg.com

Everyday Girl Dad: https://everdaygirldad.myshopify.com/

Dr. Nadine Thornhill, Ed.D: http://www.nadinethornhill.com/

BK Chan, Educator on Emotional Intelligence, Diversity and Sexuality: http://www.fluidexchange.org/

A Mighty Girl, The World’s Largest Collection of Books and Movies for Smart, Confident and Courageous Girls: https://www.amightygirl.com

Kind Space, A Space for LGBTTQ+ Communities in Ottawa: http://kindspace.ca/

Sexual Health Lunenburg County’s Sextionary: http://www.sexualhealthlunenburg.com/resources/sextionary-2/

SERC, For Parents and Caregivers - Sexual Development: http://serc.mb.ca/sexual-health-info/for-parents-caregivers/child-sexua…

Video – “Winnipeg Talks: Talking to your kids about sex and sexuality mini workshop, SERC”: https://www.youtube.com/watch?v=r4lLCZIZVGs&feature=youtu.be

Saskatchewan Prevention Initiative, It’s Easier Than You Think: Tips for talking with your kids about sexual health - Video: https://www.youtube.com/watch?v=2yPLRlTFwmk

Booklet: https://skprevention.ca/resource-catalogue/sexual-health/its-easier-tha…

Saskatchewan Prevention Institute, Messages for Parents:

Birth to Two Years: https://skprevention.ca/resource-catalogue/sexual-health/messages-for-p…

Two to Five Years https://skprevention.ca/resource-catalogue/sexual-health/messages-for-p…

Five Years to Eight Years: https://skprevention.ca/resource-catalogue/sexual-health/messages-for-p…

Nine to Twelve Years: https://skprevention.ca/resource-catalogue/sexual-health/messages-for-p…

Thirteen to Sixteen Years: https://skprevention.ca/resource-catalogue/sexual-health/messages-for-p…

Saskatchewan Prevention Institute, Building Healthy Relationships: Yes, that includes dating relationships! (Booklet): https://skprevention.ca/resource-catalogue/sexual-health/building-healt…

Saskatchewan Prevention Institute, Tips for Talking With Your Child How to Build Healthy Relationships (Booklet): https://skprevention.ca/resource-catalogue/sexual-health/tips-for-talki…

Saskatchewan Prevention Institute, Tips for Talking With Your Students How to Build Healthy Relationships (Information Sheet): https://skprevention.ca/resource-catalogue/pregnancy/tips-for-talking-w…

Hub feedback (webform)

Do you see an error or change? Information about sexual and reproductive health is always evolving, so if you have new information to share, or notice a change, please let us know here or by email to [email protected].