Relations saines : ingrédients clés

Qu’est-ce qu’une relation saine?

Nous sommes en relation avec de nombreuses personnes dans nos vies : nos ami-es, nos partenaires romantiques, nos fréquentations, nos ami-es avec bénéfices, notre conjoint-e, nos collègues, nos partenaires d’affaires, nos voisin-es, etc.

Les relations ne sont pas toutes saines.

Une relation saine est un lien, même de courte durée, qui se développe entre des personnes et qui se fonde sur le respect mutuel, la confiance, l’honnêteté et le soutien.

La capacité de cultiver des relations saines et positives avec des personnes proches conduit à des bienfaits qui durent toute la vie. Il est important d’apprendre à le faire.

À quoi reconnaît-on une relation saine?

Compatibilité

Compatibilité : L’amour et la compatibilité ne sont pas la même chose. Tomber amoureux(-se) d’une personne ne signifie pas nécessairement qu’elle est une bonne partenaire pour nous. Il est possible de tomber amoureux(-se) d’une personne qui ne nous traite pas bien, qui nous fait nous sentir mal dans notre peau ou qui n’a pas les mêmes valeurs. Il est important de prendre le temps de réfléchir sérieusement à ce qu’on recherche dans une relation. Cela signifie apprendre à être fidèle à soi-même et honnête avec les autres à propos de nos valeurs, de nos désirs et de nos besoins. L’idée d’être sincère à propos de ce qu’on est et de ce qu’on désire peut faire peur, mais c’est sur cette base qu’on bâtit des relations authentiques. Il est également important d’apprendre à connaître l’autre, au début d’une relation. Cela peut nous donner une bonne idée de la personne et nous indiquer si ses valeurs et sa personnalité s’harmonisent aux nôtres. Ça signifie qu’il faut être clair-e avec soi-même quant aux motifs de rupture (les choses qu’on ne tolère absolument pas) et aux qualités indispensables d’une relation, et qu’il faut écouter notre instinct. Les étincelles ont beau être excitantes, la passion enivrante, ce n’est pas toujours un gage de compatibilité!

Honnêteté

Honnêteté : L’honnêteté, c’est être sincère à propos de nos besoins, intentions et désirs, dans une relation. Ça ne veut pas dire qu’on n’a pas de vie privée, ou que tu dois partager des informations privées avec ta famille, tes pair-es ou ton/ta/tes partenaire(s). C’est communiquer ouvertement sur les informations importantes qui ont un impact sur la relation et s’attendre à la même chose de la part de notre entourage. Être honnête n’a rien à voir avec le fait d’être fâché-e, blessant-e ou méchant-e. On a parfois l’impression que, pour être honnête, il faut être « brutal-e » – ce qui fait mal. Faire preuve d’une plus grande honnêteté, c’est être plus clair-e, plus précis-e et plus sincère quant à ses besoins, ses émotions et ses limites. C’est se présenter de manière authentique.

Fiabilité

Fiabilité : Être fiable, c’est faire ce que tu as dit que tu ferais. Les personnes à qui l’on peut faire confiance pour de petites choses sont celles auxquelles on se fie pour les plus grandes. Ça veut dire ne pas accepter un souper au resto si on n’est pas sûr-e de pouvoir y aller; et être présent-e ou téléphoner quand on a promis de le faire. C’est faire ce dont tu as promis de t’occuper. Bien sûr, il arrive qu’un imprévu se produise et qu’on doive annuler ou reporter un rendez-vous. Mais le fait d’être honnête et ouvert-e à propos de la situation démontre à quel point tu apprécies l’autre, son temps et sa confiance. L’avantage d’être fiable est que les gens te font confiance et sentent qu’ils peuvent compter sur toi.

Responsabilité

Responsabilité : Être responsable dans une relation signifie que chaque partenaire prend la responsabilité de ses propres sentiments et comportements et de ses apports à la relation, bons ou mauvais. Pour se montrer responsable, il faut assumer la responsabilité à la fois des intentions et des conséquences de nos comportements, car il se peut que nos décisions, nos paroles ou nos gestes blessent même si ce n’était pas notre intention. Au lieu d’expliquer notre humeur ou nos réactions par des facteurs extérieurs, on est honnête au sujet de nos besoins et émotions.

Par exemple, au lieu « C’est de ta faute si je suis grognon-ne aujourd’hui, tu n’arrêtes pas de me déranger », essaie : « J’ai besoin que tu saches que je suis anxieux(-se) aujourd’hui et que j’ai plein de choses en tête; est-ce qu’on peut en parler plus tard? Je dois régler des trucs avant de pouvoir faire ce que tu me demandes. Je sais que ça te tient à cœur, alors je veux y accorder toute mon attention. »

*Il est important de noter que, lorsque quelqu’un est violent-e avec une personne ou la blesse, celle-ci n’a pas à se sentir responsable de la colère de l’autre. Il n’est pas rare que les personnes violentes essaient de blâmer l’autre personne pour ce qui s’est passé, comme ceci : « Tu n’aurais pas dû me rendre si jaloux(-se), tu sais comment ça me choque. » Seul-e l’agresseur(-euse) est responsable de son comportement; personne d’autre. Clique ici pour en savoir plus sur les manières d’assumer tes responsabilités si tu as été violent-e.

Partage du pouvoir

Partage du pouvoir : Il est important d’être conscient-e de la dynamique du pouvoir dans une relation. Dans ce contexte, le pouvoir est la capacité d’influencer ou de contrôler carrément le comportement d’une personne. Le partage du pouvoir est un aspect clé d’une relation saine. Cela signifie qu’aucun-e partenaire n’a plus d’influence que l’autre sur les choses qui les concernent les deux. Chacun-e a le même droit de regard sur les grandes et petites décisions comme : « Devrions-nous emménager ensemble? », « Que devrions-nous faire pendant les vacances? », « Où devrions-nous aller souper? », « De quelle couleur devrions-nous peindre ce mur? », etc. Chaque personne devrait se sentir en sécurité et respectée et avoir la possibilité d’exprimer ses désirs, ses opinions et ses préoccupations, dans une relation.

Bien entendu, lorsqu’il est question de notre corps ou de notre vie (par exemple, une grossesse, un changement de sexe, se faire tatouer, porter certains vêtements, suivre un cours, etc.), on demeure responsable de nos propres choix même si on peut estimer l’opinion de notre partenaire.

Une des clés pour y arriver est de permettre une communication ouverte sur ce que chaque personne souhaite dans une situation donnée, puis de trouver des solutions qui répondent aux besoins de chacune. Plusieurs d’entre nous pensent que la seule façon de s’entendre est a) d’accepter de faire quelque chose qu’on ne veut pas; b) de forcer l’autre à faire ce qu’on veut; ou c) d’opter pour un compromis, ce qui implique des concessions de part et d’autre. Les compromis sont importants, mais si possible, on peut aussi faire preuve d’imagination pour trouver des solutions qui comblent les besoins de toutes les parties au lieu de les diluer. Par exemple : c’est vendredi soir – une personne se sent fatiguée et veut rester à la maison avec sa douce moitié; l’autre a envie de sortir et de socialiser avec des ami-es. Au lieu que l’une d’elles aille à l’encontre de ce qu’elle veut pour plaire à l’autre, ou que les deux fassent des compromis, disons, en sortant pour une très courte période (et que les deux boudent), elles pourraient peut-être toutes deux satisfaire leurs besoins, l’une sortant quelques heures avec des ami-es après le travail pendant que l’autre rentre à la maison, se détend dans un bain avec un bon roman jusqu’à ce qu’elles se retrouvent sur le sofa pour regarder un film. Lorsqu’on connaît nos besoins et qu’on fait preuve de créativité pour trouver des solutions, chaque personne peut se sentir vue et respectée.

Limites physiques saines

Limites physiques saines : Même dans une relation engagée et de longue date, il est important d’établir des limites physiques saines. Ceci signifie qu’il faut être clair-e avec soi-même et avec son/sa partenaire concernant les différents types de touchers et d’activités sexuelles avec lesquels on est à l’aise. L’intimité physique n’est jamais quelque chose qui est dû à qui que ce soit. Le consentement est important, même dans une relation engagée et de longue date. Assure-toi d’exprimer tes limites à ton/ta/tes partenaire(s) et de permettre à ton/ta partenaire d’en faire autant.

Limites emotionnelles saines

Limites émotionnelles saines : Il est tout à fait approprié de fixer des limites émotionnelles dans nos relations (et c’est très sain). Les limites émotionnelles peuvent aider à maintenir une bonne estime de soi et à éviter de se sentir manipulé-e ou siphonné-e émotionnellement, dans une relation. Elles nous aident à nous distancer des problèmes ou des sentiments de notre ou nos partenaire(s) (ce qui est parfois plus facile à dire qu’à faire). Ça ne veut pas dire manquer de sympathie, d’attention ou de soutien; c’est plutôt reconnaître que tu n’as pas à résoudre les problèmes d’une autre personne (peu importe combien tu l’aimes et te soucies d’elle). On peut être présent-e pour notre ou nos partenaire(s) ou nos proches sans s’investir pour essayer de les « réparer », et sans se sentir responsable de leurs sentiments et de leurs besoins.

À quoi est-ce que ça ressemble? Voici quelques exemples de mauvaises limites émotionnelles :

  • « Tu ne peux pas sortir avec tes ami-es sans moi. Ça me rend trop jaloux(-se). Tu dois rester à la maison avec moi. »
  • « Désolé les amis, je ne peux pas sortir avec vous ce soir : ma copine devient vraiment furieuse quand je sors sans elle. »
  • « J’aimerais bien aller étudier à Toronto, mais ma mère ne me pardonnerait jamais d’avoir déménagé aussi loin. »

Dans chacun de ces scénarios, la personne prend la responsabilité d’actions/émotions qui ne sont pas les siennes ou impose à quelqu’un d’autre la responsabilité de ses actions/émotions. Établir des limites émotionnelles saines, c’est comprendre qu’on ne contrôle pas les émotions des autres et que personne ne contrôle les nôtres. Au lieu de penser que contrôler une autre personne les aidera à se sentir mieux ou les empêchera de se sentir mal, les partenaires devraient se soutenir mutuellement dans leur croissance et leur épanouissement.

Par exemple, au lieu de dire « Tu ne peux pas sortir avec tes ami-es sans moi », essaie ceci : « Je sais qu’il est important pour toi de rester en contact avec tes ami-es du camp d’été, alors passe une bonne soirée et parlons-nous demain ». Lorsqu’une personne se sent inquiète et anxieuse, elle peut en examiner les raisons et prendre soin d’elle-même. Cela pourrait impliquer de répondre de ses propres sentiments et de reconnaître qu’elle n’est pas anxieuse à cause des agissements de son/sa partenaire actuel-le, mais plutôt parce qu’un-e ancien-ne partenaire a été infidèle et qu’elle a maintenant du mal à ne pas se méfier. Dans un tel cas, on peut faire des efforts pour apaiser la rancœur et rétablir notre capacité de confiance. On peut tenter de mieux comprendre nos pensées et nos réactions et peut-être même demander un soutien professionnel pour savoir pourquoi on se sent abandonné-e quand notre partenaire fait des choses sans nous.

Comme ça, tout le monde est gagnant!

Mais parfois, prendre soin de soi signifie investir dans des relations avec des personnes qui démontrent qu’elles sont honnêtes et dignes de confiance, car avoir des limites émotionnelles ne signifie pas accepter d’être maltraité-e, bien au contraire – voir la section sur la confiance, ci-dessous.

Confiance et respect

Confiance et respect : Le respect est un aspect fondamental des relations saines. C’est un sentiment à l’égard des gens, une manière de leur témoigner de l’estime ou de les honorer. Ça signifie avoir une grande estime pour eux, pour qui ils sont et pour leurs qualités – et les traiter en conséquence. Un exemple de respect est d’écouter réellement une personne lorsqu’elle parle, car on considère que ses opinions et ses qualités comptent. Le contraire du respect est le mépris, c’est-à-dire le sentiment qu’une personne ou une chose est indigne de notre considération, sans valeur, ou suscite le dédain. C’est possiblement l’ennemi numéro 1 d’une relation saine.

Dans toute relation, la communication peut parfois être rompue; on peut traverser des périodes difficiles ou être en profond désaccord. Sans respect pour ton ou ta partenaire, il est plus facile de douter de ses intentions, de rejeter ses opinions, de lui en vouloir ou de juger ses choix. Mais à quoi ressemble le respect de la personne avec qui tu es en relation? Le respect, c’est reconnaître et montrer que tu comprends que ton/ta partenaire est une personne à part entière, avec des expériences, des points de vue et des besoins distincts; et que cette personne a des sentiments et des besoins qui méritent ton attention et ta considération. Clique ici pour en savoir plus sur les manières de montrer du respect dans une relation. Du respect découle la confiance. Lorsqu’il y a respect mutuel, on peut se sentir à l’aise de dévoiler à l’autre notre être le plus profond et le plus intime. On peut parler de nos sentiments et de nos besoins, et l’autre aussi – ce qui signifie qu’on peut se faire confiance.

Lorsqu’on parle de confiance, on réfère aussi au fait de tenir promesse, y compris respecter une entente mutuelle – par exemple, être fidèles si vous avez décidé d’être exclusif(-ve)s. Mais la confiance ne se limite pas à la fidélité sexuelle; et la fidélité à nos ententes passe par nos sentiments de respect et d’estime à l’égard de nos partenaires. Avoir une haute estime de nos partenaires signifie que nous les traitons d’une certaine façon et, réciproquement, agir de manière à ce que ceux-ci/celles-ci puissent nous tenir en haute estime nous permet de gagner leur confiance.

S'épanouir

S’épanouir : Même si une nouvelle relation peut nous rendre très enthousiaste et nous donner envie de passer tout notre temps ensemble ou de s’échanger des textos jusqu’au petit matin, il est important de tenter de maintenir un équilibre dans notre vie et nos relations personnelles. Il est correct (et même sain!) que chaque personne conserve son identité et une vie bien remplie, y compris ses propres intérêts et d’autres relations importantes. Prendre régulièrement le pouls de nos propres sentiments et besoins est bénéfique pour tout le monde. Il est vraiment important de passer du temps à l’écart, de rester en contact avec nos ami-es et de faire des choses qu’on aimait faire avant d’être en relation.

Assure-toi de consacrer du temps aux choses qui font de toi qui tu es et qui rendent ta vie riche et intéressante, même si tout ce dont tu as envie au début est de passer du temps avec ton nouveau ou ta nouvelle partenaire. À long terme, cela conduira à une relation plus heureuse et plus saine, où chaque personne a le sentiment d’être la meilleure version d’elle-même.

Hub feedback (webform)

Do you see an error or change? Information about sexual and reproductive health is always evolving, so if you have new information to share, or notice a change, please let us know here or by email to [email protected].