L’éducation à la sexualité sauve-t-elle des vies?

L’éducation à la sexualité sauve des vies. Ceci n’est pas une exagération. Lorsqu’elle est adéquate, l’éducation à la sexualité aborde les causes sous-jacentes des résultats de santé négatifs. Elle fournit aux individus l’information dont ils ont besoin pour mieux prendre soin de leurs corps. Ceci se traduit par une diminution du nombre de cas d’infections transmissibles sexuellement pouvant causer des complications à vie; de grossesses non planifiées; de coercition reproductive; de cancer du col utérin (et leur détection plus précoce); et par une diminution des problèmes de santé causés par une négligence des symptômes due à la honte ou à la peur. Elle aide également à créer des milieux d’apprentissage sûrs pour tous les individus ainsi qu’une culture d’égalité pour les femmes et les filles, les personnes trans et de genre non binaire et toute personne ne s’identifiant pas comme étant hétérosexuelle.

L’éducation à la sexualité donne aux jeunes personnes les connaissances et les aptitudes dont elles ont besoin pour être elles-mêmes; elle remet en question les normes rigides du genre et réduit la violence homophobe et transphobe, la violence sexuelle et la discrimination fondée sur le genre.

Elle réduit également les cas d’intimidation, notamment de nature homophobe. Pour certain-es élèves, ceci a un effet salvateur et immédiat : le fait d’utiliser les noms et pronoms que les jeunes trans préfèrent réduit considérablement leur risque de suicide.

L’éducation à la sexualité inculque également les compétences nécessaires pour cultiver des relations saines, ce qui a un impact direct sur notre bien-être, voire notre espérance de vie. Des relations solides et saines nous aident à gérer efficacement le stress, à résoudre des problèmes et à surmonter des défis de la vie. Elles permettent également de combattre la violence sexuelle et les relations toxiques.


 

Mis à jour le 2019-07-02
Campagne associée
Sujets