La masturbation

La masturbation

La masturbation, c’est stimuler sexuellement nos propres parties génitales (avec nos doigts, nos mains, des objets courants ou des jouets sexuels comme un vibrateur, un godemiché [« dildo »] ou une « plug anale »), pour ressentir de l’excitation sexuelle ou du plaisir sexuel, habituellement jusqu’à l’atteinte d’un orgasme (mais la masturbation peut être agréable sans arriver jusqu’à l’orgasme). Il s’agit d’un moyen sécuritaire et sain de se soulager, d’apaiser la tension sexuelle, de se détendre, de jouir de son propre corps et également de découvrir des choses de nous-mêmes et de notre sexualité.

La masturbation se pratique parmi les personnes de différents âges, différentes races et appartenances ethniques, cultures, quels que soient leur genre, leurs capacités et leur orientation sexuelle.

Il n’y a pas un « âge normal » pour le début de la masturbation. Certaines personnes commencent à se masturber en bas âge. Plusieurs enfants le font, et ce n’est pas à cause d’un désir sexuel, mais simplement parce qu’ils trouvent cela agréable. Si vous décidez de ne pas vous masturber, c’est correct également. Chaque personne est libre de choisir comment elle s’exprime sexuellement.

Pourquoi se masturber? Est-ce que tout le monde le fait? 

La masturbation n’est pas une activité que tout le monde pratique. Mais la plupart des gens la pratiquent. Certaines personnes désapprouvent la masturbation pour des raisons religieuses ou culturelles; et pour certain-es d’entre nous, c’est une activité qui peut nous faire sentir coupables, parce qu’il circule tellement de messages qui cherchent à rendre honteux de s’adonner au sexe et d’avoir du plaisir sexuel. Mais certaines personnes n’en ont simplement pas envie ou ne se sentent pas sexuelles. Pour la plupart des gens, c’est une source de plaisir.

Les gens qui se masturbent le font pour une foule de raisons différentes et y trouvent divers bienfaits : c’est agréable, c’est gratuit, ça réduit le stress et ça aide à relaxer. Certaines personnes trouvent que ça peut les aider à dormir, ou même à soulager un mal de tête ou des crampes. La masturbation nous aide aussi à mieux connaître comment notre corps réagit à la stimulation et à découvrir quels genres de choses nous trouvons agréables. On peut se masturber seul-e ou entre partenaires. La masturbation mutuelle – se masturber entre partenaires – peut être une activité très excitante également; plusieurs personnes le font parce que ça les excite ou parce qu’elles ne veulent pas ou ne peuvent pas avoir du sexe oral ou du sexe avec pénétration (à cause de douleurs, ou pour éviter de devenir enceintes ou d’avoir du sexe pendant le traitement d’une ITS, etc.).

Protéger notre santé lorsqu’on se masturbe – Quelques trucs et conseils!

  • Ne jamais insérer d’objet qui peut se casser (comme du verre) dans le vagin ou l’anus. Si un objet se brisait à l’intérieur de notre corps, il pourrait causer des blessures.
  • Ne jamais insérer un objet qui ne s’enlève pas facilement dans le vagin ou (ce qui est peut-être encore plus primordial) dans l’anus. Si on utilise un jouet sexuel (comme un vibrateur ou un godemiché) pour la stimulation anale, il vaut mieux en choisir un qui est évasé à la base (c’est-à-dire qui a une base très large), pour pouvoir le retirer facilement. Les jouets sexuels qui ne sont pas élargis à la base peuvent facilement être « aspirés » dans le canal de l’anus – et s’ils restent bloqués il peut être nécessaire d’aller d’urgence à l’hôpital pour le faire enlever avec de l’assistance médicale.
  • Garder à l’esprit qu’un vibrateur qu’on laisse fonctionner pendant une longue période peut finir par devenir trop chaud et causer une brûlure.
  • Si on utilise une substance lubrifiante, éviter le savon, le shampooing, les lubrifiants contenant de l’huile ainsi que les crèmes parfumées. Ces substances peuvent provoquer une réaction (comme l’irritation, l’assèchement de la peau) ou une accumulation de bactéries. Si on utilise des jouets sexuels, s’assurer que le type de lubrifiant utilisé est adéquat pour le matériel dont est fabriqué le jouet :
  • Le lubrifiant à base d’eau est approprié pour tous les jouets sexuels (mais il ne fonctionne pas très bien si on l’utilise sous la douche ou en prenant un bain, puisqu’il se dilue et disparaît rapidement);
  • Un lubrifiant à base de silicone détruira les jouets de silicone, en décomposant la matière dont ils sont fabriqués et en rendant leur surface collante et inégale – donc il ne faut utiliser que du lubrifiant à base d’eau ou de l’huile, avec un jouet de silicone;
  • Un lubrifiant à base d’huile ne devrait être utilisé que dans des situations où l’on ne se sert pas de condoms (parce que l’huile peut dégrader le latex);
  • Il y a des lubrifiants à toutes sortes d’arômes et pour des utilisations diverses – certains donnent une sensation de chaleur ou de picotement (ce qui peut être très bien pour réchauffer l’ambiance) alors que d’autres procurent une sensation de fraîcheur! Certains sont bons pour stimuler la circulation sanguine; d’autres engourdissent légèrement les parties génitales (et sont utilisés pour retarder l’orgasme et pour prolonger le sexe avec pénétration), mais il est important de ne pas y aller brusquement dans la pénétration simplement à cause de la diminution des sensations, car cela pourrait conduire à se blesser sans s’en rendre compte.
  • Bien nettoyer les jouets sexuels régulièrement (si on les utilise avec un-e partenaire, mais également si on les utilise sans partenaire). Des bactéries courantes s’y accumulent, de même que de la saleté, et peuvent causer des infections.

Hub feedback (webform)

Do you see an error or change? Information about sexual and reproductive health is always evolving, so if you have new information to share, or notice a change, please let us know here or by email to [email protected].