Le Canada annonce un soutien marquant pour la SDSG

 

Le premier ministre Justin Trudeau a annoncé aujourd’hui que le Canada augmentera son investissement pour la santé et les droits sexuels et génésiques (SDSG) mondiaux à 700 millions $ par année d’ici 2023, et ce jusqu’en 2030, dans le cadre d’une nouvelle initiative de santé mondiale de 1,4 milliard $ créée en réponse aux appels d’Action Canada et d’allié-es du secteur.

L’engagement financier accorde la priorité aux domaines les plus négligés et stigmatisés de la SDSG : les soins contraceptifs complets, l’avortement sûr et légal, la SDSG des adolescent-es (y compris l’éducation complète à la sexualité) et le soutien au plaidoyer.

« Le Canada met son poids à l’appui des droits sexuels et génésiques des femmes, des filles et d’autres groupes marginalisés au moment même où ces enjeux subissent un ressac à l’échelle mondiale », affirme Sandeep Prasad, directeur général d’Action Canada pour la santé et les droits sexuels.

Cet investissement dans les domaines les plus négligés de la SDSG sera bénéfique à 18 millions de femmes dans le monde, ce qui est le même nombre de femmes habitant le Canada. Il leur donnera accès à des services et de l’information cruciaux qui sauvent des vies (services et informations auxquels elles ont droit selon le droit international et les droits de la personne). Cet investissement constitue un engagement à long terme qui alignera les efforts canadiens de développement sur les Objectifs de développement durable de 2030 et qui positionnera le Canada comme un leader déterminé à respecter et à défendre les droits des femmes et des filles.

« C’est une importante mesure qui distingue le Canada des États-Unis », souligne M. Prasad. « Notre pays est disposé à investir dans certains des enjeux les plus négligés et les plus stigmatisés du domaine, dans une approche réellement fondée sur les données probantes et les droits humains. » 

« Cet engagement est une question de droits, et non de politique », signale M. Prasad. « La vaste majorité des Canadiens et Canadiennes comprennent que notre avenir dépend de notre capacité de contrôler nos corps. Cet investissement vise à faire en sorte que tous les individus aient le pouvoir, les moyens et les connaissances nécessaires pour prendre des décisions fondamentales sur leur sexualité, leur santé et leur avenir. »

L’investissement reflète le vaste appui des Canadien-nes à l’accès à des services complets et intégrés de santé et de droits sexuels et génésiques, y compris en matière d’avortement.

Les Canadien-nes ont vivement réagi au ressac contre l’avortement aux États-Unis. En seulement 48 heures, la campagne Engagez-vous à résister (#CommitToResist) d’Action Canada a reçu l’appui de plus de quarante organismes parmi les plus influents du Canada, représentant plus d’un million de citoyen-nes.

Cet engagement fait suite au travail d’une vaste communauté diversifiée de partenaires, d’organismes alliés et de militant-es qui travaillent à un ordre du jour commun, aux échelons local, national et mondial, afin de faire avancer la santé et les droits sexuels et génésiques.

Action Canada, en collaboration avec l’Initiative de planification de l’avenir et les partenaires de la coalition Prospérer, a travaillé fort dans la dernière année afin de faire en sorte que cet engagement devienne réalité. Nous continuerons de travailler avec le Gouvernement du Canada à soutenir la mise en œuvre efficace de cet engagement de même que la santé et les droits sexuels et génésiques de tous les individus au Canada et dans le monde.

 

CONTACTS MÉDIAS

Sarah Kennell
Directrice des relations gouvernementales
Action Canada pour la santé et les droits sexuels
613-620-2316

sarah@actioncanadashr.org

Ani Colekessian
Directrice des communications
Action Canada pour la santé et les droits sexuels
613-241-4474, poste 7

ani@actioncanadashr.org

 

Posté sur 2019-06-04
Type
Campagne associée
Sujets