Santé Canada a aboli l’exigence d’une échographie pour la pilule abortive

Action Canada pour la santé et les droits sexuels est heureuse que Santé Canada ait aboli l’exigence d’une échographie pour la prescription de la pilule abortive.

La restriction nécessitait qu’une échographie soit réalisée avant de prescrire la pilule abortive, Mifegymiso, dans les 63 jours suivant les dernières menstruations. Les praticien-nes auront recours à leur jugement médical afin d’évaluer la date du début de la grossesse et d’écarter les soupçons de grossesse ectopique; ils et elles sont incité-es à suivre les lignes directrices cliniques de la SOGC en matière d’avortement médical.

C’est un pas de plus dans la bonne direction afin de continuer d’abolir les obstacles qui rendent difficile l’accès à l’avortement médical dans les régions où la liste d’attente est longue, pour des services peu nombreux et dispersés.

Posté sur 2019-04-16
Type d'article
Déclaration
Campagne associée
Sujets