Déclaration conjointe : Des militant-es pour la santé sexuelle et génésique demandent la gratuité des contraceptifs d’ordonnance à l’occasion de la Journée mondiale de la contraception de 2021

L’accès à la contraception est un droit humain. La couverture universelle de la contraception améliore l’autonomie personnelle et les résultats de santé, et génère d’importantes économies. À l’occasion de la Journée mondiale de la contraception, le 26 septembre 2021, la campagne AccessBC, à laquelle se joignent Action Canada pour la santé et les droits sexuels, la Coalition pour le droit à l’avortement au Canada (CDAC) ainsi que les campagnes CoverContraceptiON et Birth Control Access for Manitoba, demande la gratuité universelle de la contraception sur ordonnance, en Colombie-Britannique et dans l’ensemble du Canada.

Ces militant-es pour la santé sexuelle et génésique exhortent le Gouvernement de la Colombie-Britannique à tenir sa récente promesse électorale de rendre gratuite toute contraception sur ordonnance, et appellent les gouvernements des autres provinces et territoires à faire de même. 

« Le Canada est le seul pays du monde qui offre un régime universel de soins de santé mais n’est pas doté de stratégie nationale d’assurance-médicaments », souligne Frédérique Chabot, directrice de la promotion de la santé chez Action Canada pour la santé et les droits sexuels. « La capacité d’accès à la pilule contraceptive ou à un dispositif intra-utérin (DIU) ne devrait pas dépendre de notre solde en banque ou d’une mosaïque de régimes d’assurance. Il est temps d’agir! »

Cet appel à l’action survient alors que la pandémie de COVID-19 met en relief la nécessité d’abolir les obstacles à la contraception.

« La pandémie amplifie les obstacles à l’accès à la contraception dans notre système de santé, comme le coût ou le fait d’être jeune ou de vivre dans une communauté rurale, nordique ou autochtone », a signalé la Dre Ruth Habte, médecin résidente en obstétrique et gynécologie et organisatrice de la campagne. « Mais on ne saurait trop insister sur l’impact des coûts. La pandémie a entraîné des licenciements massifs ou des réductions d’heures de travail qui compriment les budgets personnels. Cette réalité, couplée à la couverture déjà disparate de notre système de santé, a pour effet que des gens continueront à passer entre les mailles du filet. »

À l’heure actuelle, un DIU peut coûter entre 75 $ et 380 $; la pilule contraceptive orale, 20 $ par mois; et les injections d’hormones, jusqu’à 180 $ par année. Ces coûts sont un obstacle considérable à l’accès à la contraception pour de nombreuses personnes au Canada, en particulier pour les femmes et les personnes pouvant devenir enceintes.

« L’accès à la contraception est une question d’équité – les obstacles à l’accès, comme le coût, affectent de manière disproportionnée les personnes ayant un utérus et plus particulièrement celles qui sont défavorisées sur le plan socio-économique », a noté Marisa Levesque, étudiante en médecine à l’Université de la Colombie-Britannique et membre de la campagne AccessBC. « Permettre à toutes les personnes de choisir si elles veulent des enfants et à quel moment favorise l’équité entre les genres dans différents domaines, comme le niveau d’éducation et les revenus à vie. »

Au Canada, les grossesses non planifiées coûtent plus de 61 millions $ par année aux systèmes de santé. Des études montrent qu’une couverture universelle de la contraception permettrait d’économiser la totalité de ce montant en aussi peu que six à douze mois. Une étude de 2010 d’Options for Sexual Health a estimé que le Gouvernement de la Colombie-Britannique pourrait économiser jusqu’à 95 millions $ par an, soit près du double du coût prévu pour la mise en œuvre de cette politique. Une étude distincte publiée en 2015 dans le Journal de l’Association médicale canadienne indique que la mise en œuvre d’une couverture universelle de la contraception au Canada pourrait coûter 157 millions $, mais entraînerait des économies d’environ 320 millions $, seulement en coûts médicaux directs liés aux grossesses non planifiées.

« Le financement de la contraception sur ordonnance n’est pas seulement une importante source d’économies pour le gouvernement – c’est aussi la bonne chose à faire », affirme Joyce Arthur, directrice générale de la Coalition pour le droit à l’avortement au Canada (CDAC). « Personne ne devrait avoir à risquer une grossesse non désirée en raison de l’incapacité à se payer une contraception efficace. Les droits génésiques sont des droits humains. La couverture des coûts de la contraception est une question d’égalité pour les femmes et les minorités de genre. »

« Je vois chaque jour des patientes qui n’ont pas accès à la meilleure méthode contraceptive pour elles à cause d’obstacles financiers », note la Dre Helen Pymar, gynécologue membre de Birth Control Access for Manitoba. « La contraception hormonale présente aussi des avantages pour gérer les règles douloureuses ou abondantes, ce qui peut réduire les visites aux urgences, prévenir le développement du cancer de l’endomètre et des ovaires, et améliorer la qualité de vie. »

À la lumière des données actuelles, la couverture universelle de la contraception au Canada par le biais d’un régime gouvernemental universel serait une manière efficace d’accroître l’équité et l’accès aux soins de santé. Les militant-es pour la santé sexuelle et génésique exhortent les gouvernements provinciaux à: 

  • fournir une contraception d’ordonnance universelle sans frais;
  • s’assurer que ces programmes incluent toutes les méthodes contraceptives sur ordonnance, y compris les DIU hormonaux, les DIU non hormonaux et l’implant contraceptif;
  • s’engager à inclure dans cette politique les futures méthodes de contraception sur ordonnance;  
  • établir un plan de mise en œuvre équitable de la politique, tenant compte de facteurs comme la race, l’origine ethnique, le genre, la sexualité, l’âge et l’emplacement géographique;
  • s’efforcer de supprimer les autres obstacles que les personnes rencontrent dans l’accès à des soins et services de santé sexuelle et génésique. 

« Chaque personne au Canada a le droit à la santé sexuelle et génésique. Les gouvernements ont l’obligation de fournir les médicaments essentiels à l’exercice de ces droits. La couverture universelle des coûts des contraceptifs est nécessaire à ce que les gens aient la possibilité de choisir s’ils veulent devenir parents et à quel moment, et d’espacer les grossesses », affirme Frédérique Chabot. « Le choix et l’accès à la planification familiale sont essentiels à l’autonomie reproductive individuelle, à l’égalité des genres, à la santé et au bien-être. »

« J’espère que la Colombie-Britannique inspirera d’autres provinces canadiennes. Mais pour ce faire, le Gouvernement de la Colombie-Britannique doit respecter son engagement de rendre gratuite toute contraception sur ordonnance », affirme le Dr Teale Phelps Bondaroff, président et cofondateur de la campagne AccessBC.

« Tout gouvernement soucieux d’améliorer les résultats de santé et l’égalité et de réaliser des économies devrait s’efforcer de rendre la contraception sur ordonnance gratuite pour tout le monde », affirme la Dre Nour Bakhache, coprésidente de CoverContraceptiON et médecin résidente en obstétrique et gynécologie.

Contacts :

Dre Ruth Habte
(pronom : elle)
Organisatrice de la campagne AccessBC 
Médecin résidente en obstétrique et gynécologie 
[email protected]
204-510-7886

Dr Teale Phelps Bondaroff
(pronom : il)
Président et cofondateur du Comité 
Campagne AccessBC pour une contraception sur ordonnance gratuite 
www.accessbc.org
[email protected]
778-678-8325 
* Teale est disponible pour des entrevues en français.

Joyce Arthur
(pronom : elle)
Directrice générale
Coalition pour le droit à l’avortement au Canada (CDAC)
www.arcc-cdac.ca
[email protected] 
604-351-0867

Dre Nour Bakhache
(pronom : elle)
Coprésidente et cofondatrice de CoverContraceptiON 
Médecin résidente en obstétrique et gynécologie
[email protected] 
647-500-8182

Ani Colekessian
(pronom : elle)
Directrice des communications
Action Canada pour la santé et les droits sexuels
[email protected]
613-241-4473, poste 10700

Pour des recherches de fond sur le sujet, voir :

À propos d’AccessBC

AccessBC est une campagne provinciale pour l’accès universel et gratuit à la contraception sur ordonnance en Colombie-Britannique. AccessBC mène actuellement une campagne de lettres pour inciter le Gouvernement de la Colombie-Britannique à inclure cette politique dans son budget de 2021. Pour plus d’informations sur AccessBC et sur la nécessité et les bienfaits de l’accès universel et gratuit à toutes les formes de contraception sur ordonnance : www.accessbc.org.

À propos de la CDAC 

La Coalition pour le droit à l’avortement au Canada (CDAC) est le seul organisme politique pro-choix à l’échelle nationale qui se consacre à garantir le droit et l’accès à l’avortement. Nous sommes une coalition d’organismes et d’individus pro-choix à travers le Canada qui travaillent à représenter toutes les femmes canadiennes et les personnes transgenres qui comptent sur les droits et la justice en matière de reproduction.

À propos d’Action Canada pour la santé et les droits sexuels 

Action Canada pour la santé et les droits sexuels est un organisme de bienfaisance progressiste, fondé sur les droits de la personne et voué à la promotion et à la défense de la santé et des droits sexuels et génésiques au Canada et dans le monde.

À propos de CoverContraceptiON

CoverContraceptiON est une campagne communautaire dirigée par des bénévoles qui milite pour la contraception universelle gratuite pour tout le monde en Ontario. La campagne a été lancée par un groupe de médecins de l’Ontario en réponse à l’iniquité grandissante de l’accès aux contraceptifs et aux droits génésiques. Pour en savoir plus sur notre campagne, suivez-nous sur Twitter @Contracepti_ON ou écrivez-nous à [email protected]

À propos de Birth Control Access for Manitoba

Birth Control Access for Manitoba est une campagne communautaire qui milite pour l’accès universel et gratuit à la contraception pour les Manitobain-es. Nous sommes à nos débuts et accueillons des gens de tous les horizons pour faire de cet enjeu une priorité lors des prochaines élections provinciales.

https://twitter.com/birthcontrolMB

Posté sur 2021-09-22
Type d'article
Déclaration
Sujets