L’Ontario a rendu public son programme d’éducation à la sexualité de 2019 et nous le scrutons à la loupe

Doodles representing school and sex-ed with the word #SexEdSavesLives

Action Canada pour la santé et les droits sexuels (Action Canada) a amorcé une analyse approfondie du programme d’éducation physique et santé dévoilé aujourd’hui par le Gouvernement de l’Ontario.

Le nouveau programme arrive après plusieurs mois de pressions soutenues de la part de militant-es pour la santé, l’égalité des genres et les droits de la personne préoccupé-es par l’annulation par le gouvernement ontarien, en 2018, de son programme d’éducation physique et santé de 2015.

Notre examen préliminaire du programme de 2019 indique que de nombreux sujets cruciaux à la santé, à la sécurité et au bien-être des jeunes – comme le consentement, l’orientation sexuelle et la prévention de la violence fondée sur le genre – sont maintenus dans le nouveau programme. Ceci démontre la puissance collective des élèves, des parents, des personnes enseignantes et des militant-es qui se sont mobilisé-es au cours de la dernière année.

Action Canada et ses allié-es ont appuyé cette mobilisation, en Ontario et à l’échelle du pays, afin de faire en sorte que toutes les jeunes personnes reçoivent l’information dont elles ont besoin pour avoir une vie saine et autonome. En plus de nos manifestations, réponses à des consultations en ligne et interventions auprès du gouvernement, nous avons exhorté l’ONU à enquêter sur l’échec de l’Ontario à respecter le droit des jeunes à une éducation complète à la sexualité.

Mais notre travail n’est pas terminé. Nous sommes heureux(-ses) de voir l’identité et l’expression de genre incluses dans le programme éducatif, mais nous sommes extrêmement déçu-es que l’étude de cette notion soit reportée de la 3e à la 8e année et que le contenu sur les familles LGBTQ+ ait été retiré. 

En Ontario et à travers le pays, les programmes d’éducation à la santé sexuelle échouent encore à respecter les normes internationales des droits de la personne et les Lignes directrices canadiennes de 2019 pour l’éducation en matière de santé sexuelle. Les jeunes reçoivent une éducation incohérente et inférieure aux normes. Nous pouvons faire mieux.

L’éducation à la sexualité sauve des vies. Ceci n’est pas une exagération. Lorsqu’elle est adéquate, l’éducation à la sexualité aborde les causes sous-jacentes des résultats sociaux et de santé négatifs. Elle fournit aux individus l’information dont ils ont besoin pour prendre soin de leurs corps, de même que les compétences nécessaires pour naviguer les relations interpersonnelles, et ce tout au long de leur vie. Elle favorise des attitudes équitables à l’égard du genre et prévient efficacement la violence. Encore et encore, les données confirment qu’une éducation complète à la sexualité se traduit par des taux réduits de VIH et d’ITS, moins de grossesses non planifiées et un accès rehaussé aux soins de santé.

La campagne nationale #SexEdSavesLives d’Action Canada vise à faire en sorte que toutes les jeunes personnes à travers le pays (y compris en Ontario) aient accès à l’éducation sexuelle de la plus grande qualité. Nous exhortons tous les premiers ministres et tous les ministres de l’Éducation à respecter les normes canadiennes et internationales des droits de la personne et les pratiques exemplaires relatives à la prestation d’une éducation à la sexualité de qualité. Notre campagne se poursuivra jusqu’à ce que chaque jeune au pays reçoive une éducation à la sexualité habilitante et propice à une vie saine et heureuse, et jusqu’à ce que chaque personne enseignante dispose du soutien et des ressources dont elle a besoin pour offrir l’éducation à la sexualité de la meilleure qualité possible.

Posté sur 2019-08-21
Type d'article
Déclaration
Campagne associée
Sujets